logo_petit1
MORA VOCIS
L'ÉQUIPE
media30
lien cellule
Els Janssens-Vanmunster
chanteuse et directrice artistique
lien cellule
Caroline Marçot
chanteuse
lien cellule
Penelope Turner
chanteuse
lien cellule
Emilie Nicot
chanteuse
lien cellule
Floriane Hasler
chanteuse
lien cellule
Annie Paris
chanteuse
lien cellule
Kelly Landerkin
chanteuse
lien cellule
Baptiste Romain
instrumentiste (vièles et cornemuse)
lien cellule
Céline Boucard
chanteuse
lien cellule
Laura De Nercy
danseuse-chorégraphe
lien cellule
Anne Delafosse
chanteuse
lien cellule
Angélique Mauillon
instrumentiste (harpe)
lien cellule
Amanda Righetti
circassienne (mât chinois)
lien cellule
Hélène Richer
chanteuse
lien cellule
Gisèle Clément-Dumas
musicologue, maître de conférences
lien cellule
Ils ont travaillé avec Mora Vocis
logo_petit
media29_copie
media29_copie_copie
photo : Paola di Prima / Chartreuse de Villeneuve lez Avignon photo : Paola di Prima / Chartreuse de Villeneuve lez Avignonphoto : Julie Gallet / Chartreuse de Villeneuve lez Avignon media0 media0 photo : Julie Gallet / Chartreuse de Villeneuve lez Avignon media0
photo : Paola di Prima / Chartreuse de Villeneuve lez Avignon

Inspirées par un souffle médiéval, les voix solistes « au féminin » de Mora Vocis partent sur les traces d’une musique d’antan avec un regard d’aujourd’hui. Elles incarnent ainsi avec saveur ce répertoire médiéval et contemporain et créent sur scène un espace poétique très personnel, grâce à l’interprétation sans partitions et une scénographie adaptée à chaque lieu de concert.

Les artistes de Mora Vocis provoquent alors une vraie rencontre entre création et patrimoine, et renforcent le lien entre l’architecture et son acoustique. Cette différence essentielle et subtile les distingue dans le monde de la musique ancienne et contemporaine.

Depuis fin 2010, Mora Vocis est placé sous la direction artistique de la chanteuse Els Janssens-Vanmunster.


…femmes qui chantent…

Au début ils étaient plus nombreux, puis cinq, puis sept. Après “ils” n’étaient plus, car “elles” ont continué au féminin et en petit comité. Aujourd’hui encore, ces dames étonnantes de Mora Vocis arrivent des quatre coins du monde et continuent à surprendre le public.


…pierres qui vibrent…

Les chanteuses intègrent chaque lieu et son acoustique dans leurs volutes vocales et attirent le regard du public là où, souvent, il ne va plus. Ces lieux – qu’ils soient anciens ou “juste” atypiques – deviennent alors de vrais compagnons de voyage.  


…paroles qui dansent…

Toujours chantant de mémoire et en déambulation adaptée, Mora Vocis apprivoise chaque architecture du patrimoine. Une juste dose d’humour et un petit élan insolite complètent volontiers chaque spectacle.


…gestes qui résonnent…

En donnant une place centrale au corps, Mora Vocis prolonge le mouvement chanté par un air de clown muet, un rêve de funambule... Circassiens, comédiens ou danseurs-chorégraphes complètent les rangs de Mora Vocis.


...troupe de connoisseurs...

Une complicité sincère et indispensable lie les chanteuses, chacune forte de ses formations spécialisées, musicales et autres, autour d’une envie commune : la création contemporaine de musiques du Moyen Âge et d’Aujourd’hui.


…du neume à la polyphonie…

Tels des compagnons bâtisseurs, les chanteuses s’inspirent autant de la matière que de la beauté des manuscrits médiévaux. Sans chercher une reconstitution historique, Mora Vocis partage sa passion pour ces trésors musicaux, de la virtuosité neumatique à la complexité polyphonique de l’ars subtilior.


…en passant par la création contemporaine…

Et dire que le Moyen Âge était là avant le contemporain...

Plus d’un compositeur, plus d’un faiseur de son s’est fait happer par la pensée médiévale. Une poésie, un cantique ou une mélodie a inspiré des compositions taillées pour les voix de Mora Vocis qui se fait un plaisir d’interpréter ces nouvelles pages avec la même rigueur artistique que pour le répertoire ancien.


...en somme...

À géométrie variable selon les programmes, Mora Vocis n’en reste pas moins un ensemble mû par un même enthousiasme en répétition, en concert et jusqu’autour d’une bonne table.

photo photo
Céline Boucard
chanteuse
Violoniste de formation, Céline Boucard étudie le chant à la Maîtrise de Radio France puis au CNR de Paris. Diplômée du Conservatoire du Centre, elle se perfectionne depuis auprès de U. Reinemann, N. Rime, H. Crook, G. Lesne... Vivement intéressée par la musique ancienne, elle chante régulièrement avec Les Arts Florissants dirigés par W. Christie (Le Messie de Haendel au Théâtre des Champs Elysées et en tournée en Asie du Sud Est en février 2003, Les Indes Galantes de J.P. Rameau à l'Opéra Garnier en septembre 2003, Les Paladins de JP Rameau au Théâtre du Châtelet en avril 2004, à Londres et Shanghaï en novembre 2004), l'ensemble Jacques Moderne dirigé par J. Suhubiette et Les Talens Lyriques dirigés par C. Rousset (Antigona de Traetta au Théâtre du Châtelet en juin 2004). En juin 2003, elle interprète une Israélite dans Esther de J. Racine mis en scène par A. Zaepffel à la Comédie Française. Son goût pour la musique contemporaine la conduit à chanter le rôle de Miranda dans l'opéra pour enfants de T Machuel et B. Thomas Miranda, la princesse naufragée (création au Théâtre du XXe à Paris en avril 2004), à travailler avec l'ensemble Les jeunes solistes dirigé par R. Saphir ( spectacle Love Songs autour des madrigaux de C. Monteverdi, Gesualdo, P. Eotvös et C. Vivier aux théâtres de Nantes et Angers en janvier 2005) ainsi qu'avec le Chœur de chambre Accentus dirigé par L. Equilbey avec qui elle crée l'opéra L'espace Dernier de M. Pintscher à l'Opéra Bastille en janvier 2004. Parmi ses projets, le rôle de Nora dans l'opéra Riders to the sea de Vaughan Williams dirigé par J.L. Tingaud à l'opéra de Reims, Massy, Tours, Besançon... au premier trimestre 2006, une reprise de Wolfgang, Caro Mio!, spectacle de la compagnie lyrique ARCAL écrit et mis en scène par X. Ricard à Reims, Lisieux, Alès... et un enregistrement de pièces de Jonathan Harvey avec l'ensemble Les jeunes solistes.
BIOGRAPHIE
fleche-droite-grise fleche-droite-grise